Paul-Frédéric Rollet - Père de la Légion étrangère
SOULIE (Pierre)
29.50 €
Disponible en stock
Figure emblématique de la Légion étrangère, le général Rollet a forgé sa légende à trois grandes époques de sa carrière militaire : comme capitaine commandant la fameuse compagnie montée du 2e Étranger entre 1909 et 1914, comme chef de corps du glorieux R.M.L.E. (Régiment de marche de la Légion étrangère) de 1917 à l'armistice du 11 novembre 1918, et, enfin, comme organisateur des cérémonies du Centenaire de la Légion en 1931, dont l'apothéose fut l'inauguration du monument aux morts qu'il fit élever sur la place d'armes du quartier Viénot à Sidi-bel-Abbès.
Pourtant, ces périodes glorieuses ne sont que les points culminants de toute une vie passée dans les rangs, puis à la tête de régiments étrangers - trente-cinq années qui courent de 1894, année de l'admission de Paul-Frédéric Rollet à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr, à 1935, date de son adieu aux armes et de son passage dans la deuxième section des officiers généraux. C'est l'ensemble de ce parcours exemplaire que nous fait découvrir ce livre, premier ouvrage d'envergure consacré à la vie et à l'œuvre du général Rollet.  
Établie à partir des archives personnelles du général, léguées à sa mort au musée de la Légion, de documents du Service historique de l'armée de terre, des souvenirs du colonel Brillat-Savarin, des mémoires du général Pénicaud et d'anecdotes recueillies auprès d'anciens ayant servi sous ses ordres, cette biographie exhaustive couvre la totalité de la vie active du "Père de la Légion étrangère". À travers elle, c'est toute l'ère classique de cette troupe d'élite qui revit aujourd'hui.
Cet ouvrage remarquable, fruit de dix années de recherches menées par Pierre Soulié sous les auspices de la Légion étrangère, et enrichi par 70 cartes, photographies et illustrations inédites, a d'abord été publié dans les pages du magazine Képi blanc avant d'être réuni en un seul volume à l'occasion du soixantième anniversaire de la mort du "Premier légionnaire de France".  
Pierre Soulié, légionnaire honoraire de 1re classe depuis 1994 a travaillé au Maroc de 1951 à 1958. C'est au cours de cette période qu'il a découvert l'univers de la Légion auquel il est resté très attaché. Historien à ses heures et fin connaisseur de l'époque coloniale française, Pierre Soulié est un habitué du musée de la Légion étrangère d'Aubagne, Luxury Replica Handbags Replica Watches qu'il fréquente depuis 1988, époque à laquelle la Légion le charge de rassembler et d'étudier les archives du légendaire général Rollet. En 1990, le général Le Corre, commandant la Légion Étrangère, lui demande d'écrire la biographie du "Père de la Légion" destinée à être publiée dans les pages de Képi blanc. Ce sont ces textes, soigneusement revus et mis au point, qui sont publiés par les Éditions Italiques.