20.00 €
Disponible en stock
A quoi tend l'activité incessante et multiforme des Initiés depuis la Renaissance ? Le Rose-Croix Campanella (1568-1639) nous le révèle :
"Après la transformation de toutes les sectes religieuses, de toutes les formes de gouvernement et d'état les unes dans les autres, il est nécessaire que l'humanité revienne à l'état naturel et divin, à l'âge d'or,. dont la caractéristique politique sera l'avènement de la monarchie universelle, par le gouvernement d'un chef unique, à la fois roi et prêtre. Ainsi le veulent les lois du circulus physique et les prophètes".
En d'autres termes, les Initiés ont une conception cyclique de l'Histoire. Sous le paravent des idéologies, ils travaillent à la Ré-volution, c'est-à-dire au retour du collectivisme originel dont les mythologies ont gardé le souvenir. Dans leur stratégie à long terme, le nationalisme, la laïcité, la démocratie et le socialisme ne sont que
des étapes.
L'actuelle auto-destruction de l'Eglise marque l'avant-dernière phase du processus devant aboutir à la religion mondiale du "Dieu Civilisateur" symbolisé par le Serpent. L'ex-chanoine Roca, passé aux sectes occultistes, l'annonçait ainsi dès 1889 : "Une immolation se prépare. La Papauté succombera sous le couteau sacré que forgeront les Pères du dernier Concile".
A travers les textes, les symboles, et les faits historiques, c'est le sens général de l'action socio-politique des sectes maçonniques que les professeurs Lozac'hmeur et De Karer analysent dans le présent ouvrage, qui fait suite à "Fils de la Veuve".