Le putsch des généraux. De Gaulle contre l´armée 1958-1961
ABRAMOVICI (Pierre)
22.30 €
Disponible en stock
Au début de 1946, le général De Gaulle quitte le pouvoir et entame une traversée du désert qui durera douze ans. Mais une partie de ses compagnons ne se résignent pas et vont se servir des frustrations de l'armée pour revenir aux commandes politiques. Très politisés, quelques-uns vont comploter en permanence contre la IVe République. Diverses conjurations et tentatives de putsch, détournées par les gaullistes à leur profit, finissent par aboutir au retour du Général en 1958.
Mais comment le nouveau pouvoir pourra-t-il gérer cette entité prompte à la désobéissance et l'insérer dans le grand dessein gaullien d'une armée nouvelle moderne et apolitique ? Une fraction des leaders gaullistes monte une manipulation pour pousser les plus enragés des militaires à tenter, en avril 1961, un putsch en Algérie, tout en inventant à destination des métropolitains un projet imaginaire de débarquement de parachutistes. Il s'agit de dramatiser une situation en réalité entièrement sous contrôle, de jeter dans la rue des millions de "gaullistes" d'occasion et de promulguer, pour la seule fois de la Vè République, l'article 16 de la Constitution qui donne les pleins pouvoirs au chef de l'État. (Lors de sa dernière interview avant son décès, Maurice Papon, alors préfet de police, se félicitait auprès de l'auteur d'avoir fait défiler les communistes en faveur du chef de l'État !).
Cinquante ans après, les multiples révélations de ce livre proviennent des nombreux témoignages de témoins et d'acteurs du putsch, recueillis entre 1991 et 2006. Elles s'appuient également sur des documents inédits issus des archives, en particulier de Michel Debré, Premier ministre à l'époque, et du Parti communiste, acteur incontournable des dramatiques semaines d'avril 1961.  

Journaliste et documentariste, Pierre Abramovici est spécialisé dans les enquêtes compliquées. Il est l'auteur de nombreux documentaires d'investigations consacrés notamment à l'histoire de l'Opus Dei, la principauté de Monaco pendant la Seconde Guerre mondiale, le nationalisme arabe, la corruption et le terrorisme international, les complots d'Etat ou les trafics en tout genre. Il est aujourd'hui doctorant en histoire contemporaine.