Une famille vendéenne pendant la grande guerre de Vendée
BOUTILLIER DE SAINT ANDRE (Marin)
22.50 €
Disponible en stock
Une famille vendéenne pendant la Grande Guerre de Vendée. Mémoires d'un père à ses enfants.
Les mémoires de Boutillier de Saint-André couvrent la période de 1789 à 1795, au cœur de la Vendée Militaire depuis la Grande Peur de la Madeleine en juillet 1789, jusqu'aux lendemains du passage des Colonnes infernales.   

Un témoin de la Grande Guerre : A la fin du mois de mai 1793, Marin-Jacques Boutillier de Saint-André accepte la charge d'historiographe officiel que lui confie d'Elbée. Il s'y adonne scrupuleusement. La valeur exceptionnelle de ses chroniques tient à ses contacts fréquents avec les chefs vendéens, les nouveaux administrateurs, les gens du pays et aux documents officiels qu'il compulse.   

Le drame d'une famille vendéenne : A l'automne 1793 les armées républicaines ravagent le pays vendéen. Les précieuses notes historiographiques disparaissent dans l'incendie de Mortagne. Comme tant d'autres, celle famille, profondément éprouvée par la tragédie de la guerre garde le souvenir de ce drame. Soucieux de perpétuer cette histoire, le fils de Marin-Jacques Boutillier de Saint-André entreprend vers 1820, à l'aide de ses souvenirs et de nombreux témoignages, un récit d'une grande précision.  

Le texte rapporte quantité de documents, de pièces annexes, et d'un index de 800 entrées. Une introduction de E. Rossard complète l'ouvrage.