Vichy 1940-1944 Organisation et mouvements
LAMBERT (Pierre-Philippe), LE MAREC (Gérard)
39.55 €
Disponible sous peu
Le 25 juin 1940, l'armistice - qui entérine la défaite française face aux armées de Hitler - est signé. Le 10 juillet 1940 est soumise conjointement à la Chambre des députés et au Sénat une proposition de révision de la Constitution permettant d'attribuer les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain, président du Conseil.
Sur 649 suffrages exprimés, 57 députés et 23 sénateurs votent «non», 20 autres parlementaires s'abstiennent et une écrasante majorité approuve. Le vieux Maréchal déclare alors : "C'est à un redressement intellectuel et moral que d'abord, je vous convie."
La moitié nord de la France, ainsi que la côte Atlantique, passent sous occupation allemande : c'est la zone occupée, qui couvre à peu près les trois-cinquièmes du territoire. Le reste constitue la zone libre, c'est-à-dire non-occupée, regroupée essentiellement au sud de la Loire, et dirigée par le régime de Vichy qui en devient la capitale. Les deux zones sont séparées entre elles par la ligne de démarcation.
Malgré les limitations imposées par les Allemands, un million de Français auront porté insignes et tenues créés par le gouvernement du Maréchal Pétain dans cette zone dite "non-occupée".
Ce livre retrace l'histoire des mouvements, milices, et organisations du régime de Vichy, qui sombreront à l'arrivée des Alliés.