Nos amitiés après la mort
SAINT-LAURENT (Chanoine de)
6.00 €
Disponible en stock
Vous venez de perdre un être cher, et cette rupture vous bouleverse, Le chanoine de Saint-Laurent vient, par ce livret, vous redonner de l'espoir et apaiser ainsi vos douleurs : "On ne peut séparer sans violence ce qui est intimement uni. Plus nos cœurs étaient attachés par des liens étroits et puissants, plus la mort les déchire et plus cruelles sont leurs blessures. (.) Laissons donc couler nos larmes, lorsque nous voyons disparaître ceux que nous aimions tant. Ne les retenons pas par fausse honte, par une sorte d'inutile stoïcisme. Pourrait-on s'étonner que le faible montre de la faiblesse ? - D'ailleurs Notre-Seigneur lui-même a pleuré. À l'exemple du Bon Maître, les Saints eux aussi ont souffert de leurs deuils. Ils en ont souffert plus encore que nous : nos cœurs sont d'autant plus délicats et sensibles, qu'ils sont plus détachés d'eux-mêmes et plus remplis de Dieu, (.) Mais nous qui avons reçu la révélation divine, nous connaissons le sort de ceux qui dorment dans le Seigneur. Nous n'avons pas le droit de pleurer "comme ceux qui n'ont pas d'espérance." La mort a perdu pour nous ses plus terribles angoisses. (.) Oui, ceux qui nous ont quittés, pensent toujours à nous, et des sommets éternels ils se penchent encore invisibles sur nos âmes. Oui, nous retrouverons un jour ceux qui nous furent chers. Nous les reconnaîtrons là-haut. Et le radieux Soleil de la Béatitude fera s'épanouir, plus odorante et plus fraîche qu'ici-bas, la fleur de notre fidèle tendresse. Ces vérités de la foi, ces vérités touchantes, adouciront sans doute l'amertume de nos deuils. Et à travers nos larmes elles feront briller dans nos yeux la flamme de la sainte espérance.
Telles sont les pensées consolantes que nous méditerons à loisir dans ce court opuscule."