La saga des Romanov - De Pierre le Grand à Nicolas II
CARS (Jean des)
22.50 €
Disponible sous peu
La Russie ne cesse de retrouver son passé impérial. Cette spectaculaire réconciliation a débuté le 17 juillet 1998 : lors de l'inhumation des restes de la famille du dernier tsar, assassinée à Ekaterinbourg en 1918, Boris Eltsine, président de la Russie post-soviétique, demanda publiquement pardon pour "les crimes du bolchevisme, du stalinisme et de leurs successeurs".
Jean des Cars, témoin privilégié de cette étonnante cérémonie, raconte comment la dynastie des Romanov, qui régna de 1613 à 1917, est à nouveau entrée dans l'histoire officielle.
Si les hautes figures de Pierre Ier le Grand, bâtisseur en un temps record de Saint-Pétersbourg, et de Catherine II, correspondante de Voltaire et élève des curieuses leçons de philosophie de Diderot, ont toujours été estimées, on assiste au retour dans la mémoire collective des épopées de Paul Ier, qui fit tirer le canon sous tous les prétextes, d'Alexandre Ier, qui embrassa Napoléon à Tilsit en 1807 et entra dans Paris en 1814, sans parler de cet Alexandre III, soutien de l'Alliance franco-russe, qui consentit, lui l'autocrate, à se découvrir pendant La Marseillaise, montrant une fois de plus ce lien surprenant entre les destins russes et français.
Sans haine ni à priori, le temps des tsars sort de l'oubli organisé, pour être reconsidéré après les mensonges et la désinformation imposés par la Révolution puis la guerre civile et la dictature. De Pierre le Grand à Nicolas II, la Russie d'aujourd'hui redécouvre les souverains de l'ancienne Russie, ceux qui ont bâti le plus vaste pays du monde.  

Jean des Cars est l'auteur de biographies et de récits historiques de référence, traduits en plusieurs langues dont Louis II de Bavière, Sissi ou la fatalité, Eugénie, la dernière impératrice, Haussmann, la gloire du Second Empire et Rodolphe et les secrets de Mayerling. Animateur de nombreux voyages à thèmes, notamment en Russie, il a publié Le Dictionnaire amoureux des Trains.