Arcand ou. la vérité retrouvée
PHILIPPS (David)
36.00 €
Disponible en stock
Adrien Arcand (1899-1967) est sans doute l'une des figures les plus controversées de toute l'histoire contemporaine du Québec. Son personnage est lié à l'opprobe jeté sur le fascisme et autres courants idéologiques et politiques venus sur le devant de la scène dans l'entre-deux-guerres. Journaliste de talent, polyglotte accompli, homme d'une grande érudition, orateur flamboyant et aussi syndicaliste, organisateur politique, satiriste et prisonnier pour cause de "political uncorrectness", avant la lettre, Adrien Arcand était d'abord et avant tout un grand Chrétien. C'est une foi profonde qui l'amena à s'opposer farouchement à la montée de la gauche athée, matérialiste et fit de lui un pourfendeur infatigable du capitalisme anonyme et de la haute finance. Bien que partisan de l'Empire britannique, il s'opposa paradoxalement à la participation du Canada aux deux guerres mondiales. Arcand faisait partie de ces hommes qui, au début du siècle dernier, anticipaient un changement du paradigme social ; un monde imbu de matérialisme, sans spiritualité, dominé par le règne de l'argent, de la publicité et de la propagande de masse qui allait remplacer les sociétés nées de la phase proto-industrielle tardive de l'Occident chrétien. Beaucoup s'y opposeront et leur résistance prendra parfois la forme de ce qu'il convient d'appeler "fascisme". Progressivement discrédités à la suite du dernier conflit mondial, ils serviront de repoussoir à la gauche hégémonique de la seconde moitié du XXe siècle. Adrien Arcand connaîtra leur sort.