La Vierge en pleurs de Bordeaux
LAMEIRE (Gilles)
18.00 €
Disponible en stock
C'est en 1902 que Marie Mesmin eut ses premières révélations. La Sainte Vierge lui parla pour annoncer des châtiments et exhorter à la prière ; les apparitions n'ont commencé qu'en 1909. "On m'a chassée de La Salette, je viens pleurer à Bordeaux; c'est ici que je pose une dernière fois les pieds, car les châtiments sont à vos portes". Notre Dame indique clairement la nature et la perspective des apparitions de Bordeaux.
En pleurant, la Mère de Dieu rappelle qu'elle est aussi notre Mère et les larmes versées rendent visibles le signe de la douleur maternelle. La Mère de l'Humanité vient pour nous avertir, pleure pour nous attendrir. En 1922, Marie Mesmin écrivait : "Déjà la crainte de Dieu n'existe plus, ni celle de la justice humaine et les crimes les plus audacieux se commettent en plein jour avec une sinistre recrudescence ! Mais ce n'est encore rien en comparaison des massacres qui attendent les riches et les prêtres qui tomberont les premiers sous les coups des fléaux vengeurs. Rien ne manquera. Toute les calamités seront répandues sur tout le globe, plus affreuses les unes que les autres, se succédant ou se superposant, et n'enfantant qu'un terrible chaos d'horreurs et de douleurs. Ce sera véritablement l'Abomination de la Désolation, à tel point que les hommes se croiront arrivés à la fin du monde".
Nul doute que Ses fils et filles fidèles seront attachés à la consoler en s'instruisant de ce qu'Elle a donné un message que le temps perdu et l'ignorance n'ont fait qu'aggraver. Saurons-nous répondre à Son offre de salut ?