Psychanalyse : l´idole vacillante d´une "catastrophe culturelle et médicale" - Psychiatrie 2 - N° 71
CAHIERS ST RAPHAEL
8.00 €
Disponible en stock
En voulant se couper de ses racines chrétiennes la future Constitution européenne renie son âme. Elle se place délibérément en rupture avec le Premier commandement du Décalogue qui nous demande d'aimer Dieu, de le louer et de le servir.
Pourtant cette rupture a déjà coûté cher à notre Nation. Celle-ci se positionne en tête de la consomation de drogues, de tabac, d'alcool, de médicaments actifs sur le système nerveux, des suicides, des homicides.
C'est désormais tout un pays qui s'autodétruit. Qui tue les âmes, mais tue massivement les corps par l'avortement et bientôt l'euthanasie et le suicide assisté. Et tel Catoblépas ce monstre mythique, il se dévore lui-même en hurlant sa souffrance.
Ce mal de vivre se cacactérise bien par la multiplication des "psys" de tout poil et autres conseillers de "support psychologique" dont le nombre en France est estimé à près de 100000 ; lesquels ont des qualifications très variables ; sans compter les voyants et autres extralucides qui tout en donnant des conseils plus ou moins insolites lorgnent sur le porte-monnaie de ceux qui viennent les voir.
Tout un peuple est en train de basculer dans la folie sans même s'en rendre compte. Un des grands responsables de cette dérive des esprits est à n'en pas douter le fameux Freud qui en inventant le système fumeux du nom de psychanalyse a fait perdre au moins cinquante ans de retard à la recherche et au traitement des maladies psychiatriques. Son système fait l'objet d'une véritable religion dans les milieux de la psychotérapie. Mais l'idole est en train de vaciller. Elle s'écroulera certainement bientôt en laissant sous elle ses déjections dont la soi-disant liberté sexuelle n'est qu'un des aspects.
Face à ce désastre, ceux qui croient en Jésus-Christ fils de Dieu ont le devoir de réagir en gardant au coeur les promesses de la vie éternelle.