Algérie, histoires à ne pas dire. Le film choc interdit en Algérie. Scénario, réactions, polémiques
LLEDO (Jean-Pierre)
20.00 €
Disponible en stock
En 1962, l'Algérie devient indépendante. Quasiment tous les non-Musulmans quittent l'Algérie : l'un des plus importants déplacements de population dans l'histoire de l'Humanité. Pourquoi l'Algérie n'a-t-elle pas réussi à être aussi fraternelle ? La cohabitation avec les Musulmans y avait-elle été impossible ? Cette triste fin n'avait-elle été que l'effet d'une panique, des violences extrêmes de fin de guerre ?
Quatre Algériens en quête de vérité reviennent sur les mythes fondateurs de l'Algérie nouvelle et des crimes cachés de cette "guerre de libération" qui fut aussi une guerre d'épuration (ethnique) :
- Les massacres à El Halia (Philippeville), le 20 août 1955 ;
- Les attentats à la bombe et la Bataille d'Alger (1956-1957) ;
- L'assassinat du chanteur juif Raymond Leyris à Constantine, le 22 juin 1961 ;
- Les massacres à Oran, le 5 juillet 1962.  

Jean-Pierre Lledo est né en 1947 à Tlemcen. Algérien depuis le 6e siècle avant l'ère commune, par ses ancêtres maternels juifs, et depuis 1848, par les paternels catalans. Suite aux menaces islamistes, Jean-Pierre Lledo a dû quitter l'Algérie en 1993. Depuis, il a réalisé plusieurs films documentaires liés aux réalités multiethniques de l'Algérie d'avant 1962, mémoires refoulées par l'histoire officielle.