Contes et paysages de province. Récits de voyages
BAZIN (René)
14.50 €
Disponible sous peu
Coutumes ou métiers anciens, aujourd'hui oubliés, personnages communs ou singuliers, René Bazin dresse un album photos de la France d'avant 1914. Moqueur ou admiratif, sa langue à la fois riche et simple démasque les sentiments cachés de ses contemporains. Honneur ou orgueil, dureté ou humanité, les uns cachant les autres ou les révélant, la nature humaine apparaît dans toute sa richesse. ou sa pauvreté.
Cet ouvrage de jeunesse de René Bazin est parfois rythmé de traits de génie ou d'inspirations prophétiques. Traits de génie lorsqu'il parle de la jeunesse envolée : . et le moyen d'être en vieillissant, le moins loin possible de sa jeunesse, ce n'est pas de la regretter, ni d'essayer vainement de la reprendre, c'est de l'avoir éparse en sa maison, et de la regarder renaître sur des visages d'enfants. Inspirations prophétiques lorsqu'il pressent l'inondation de l'Aiguillon-sur-mer : . une nappe tranquille et nuancée comme le ciel du côté de l'anse de l'Aiguillon, dénonce la présence de celle qui ne se retire jamais pour toujours, et sur qui nulle conquête n'est bien sûre.
Tant en raison de sa qualité littéraire que de l'acuité psychologique de l'auteur, cet ouvrage constitue une invitation à goûter la littérature française. 

Juriste et homme de lettres, René Bazin est né à Angers en 1853. Journaliste au Figaro, au Journal des débats et à L'Écho de Paris, il est l'auteur de nombreux romans parmi lesquels La Terre qui meurt (1899), Les Oberlé (1901), Le blé qui lève (1907) et Magnificat (1931).
Ses biographies de Charles de Foucauld et saint Pie X demeurent des références d'hagiographie. Élu à l'Académie française en 1903, il meurt en pleine gloire littéraire le 19 juillet 1932, père d'une famille de huit enfants.