Droit de l´hommisme : une névrose religieuse
TAILLEFER (Aymeric)
29.00 €
Disponible en stock
Le Droit-de-l'hommisme est l'islamisme du Christianisme, en ce sens qu'héritier de ce dernier, par le truchement des Droits de l'Homme, il en expose la caricature sans la profondeur, la religiosité dénuée de toute spiritualité, dans une sorte de névrose religieuse.
Le Droit-de-l'hommisme trahit à chaque mot, à chaque acte, sa volonté d'instaurer progressivement un totalitarisme à prétention crypte-religieuse, d'une veine similaire à celle de l'islamisme dans les pays musulmans ; et ce avec une inconscience telle, une conscience en apparence si pure, qu'elles déguisèrent longtemps sa véritable nature. Appuyé sur ses "valeurs atemporelles et cosmopolites", sur des termes grandioses et vagues jusqu'au ridicule, le Droit-de-l'hommisme se prend littéralement pour le Parti de Dieu.
Or, une religion structure les mentalités à chaque niveau de la société.
Cet essai traitera donc du Droit-de-l'hommisme dans sa "personnalité" : ses origines historiques et philosophiques, ses actes sociopolitiques, ses conséquences
ultimes. Apparaît alors un nouveau nationalisme, théocratique, "christianiste" (comme on dit islamiste) sous le nom fallacieux de "républicain". Le "républicanisme" droit-de-l'hommiste est la plus pure expression christianiste. Le Droit-de-l'hommisme est l'islamisme du Christianisme.