Jean Bastien-Thiry, De Gaulle et le tyrannicide - Aspect moral d´un acte politique
RIOULT (Abbé Olivier)
8.00 €
Disponible en stock
Le 22 août 1962, à Clamart, un attentat visait le chef de l'État et manquait de peu son objectif.
Ce fut la plus fameuse tentative de meurtre à l'encontre du général De Gaulle.
Le 11 mars 1963, son instigateur, le colonel Jean Bastien-Thiry, était fusillé. Il est le dernier en France à avoir été victime de ce procédé.
"Comment un homme, doté de profondes convictions catholiques et d'un bagage culturel supérieur, a-t-il pu en arriver là ?" se demanda la presse de l'époque.
Quant au motif de "tyrannicide" que Jean Bastien-Thiry a avancé pour justifier moralement "l'opération Charlotte Corday", était-il acceptable ?
L'auteur répond ici à ces questions. En s'appuyant sur les réflexions de Saint Thomas d'Aquin - le "Docteur commun" de l'Église -, il étaye solidement son analyse par d'utiles et implacables rappels historiques.
Nous sommes invités ici à réouvrir un douloureux procès, qui souleva des interrogations morales et politiques de la plus haute importance.