Problèmes et grands courants de la philosophie
JUGNET (Louis)
21.00 €
Disponible en stock
« L'histoire de la philosophie ne se sépare pas, pour Louis Jugnet, de la philosophie. Elle n'est point juge, elle est jugée selon le seul critère qui soit : la vérité. Aussi Louis Jugnet fait-il précéder à bon droit son exposé des "grands courants" qui la parcourent, de l'énoncé des problèmes qu'elle soulève et des solutions qu'il importe de lui donner.
Je recommande particulièrement aux jeunes esprits et au public cultivé ces pages d'une clarté adamantine qui les immuniseront à jamais contre l'affirmation, aujourd'hui courante et passée dans les moeurs de l'intelligentzia laïque et ecclésiastique, que "la vérité évolue", que "nous assistons à une mutation de l'homme sans exemple dans l'histoire" et qu'il ne faut pas juger le présent selon des normes prétendument éternelles et périmées, mais selon je ne sais quel radieux avenir fabriqué à coups de salive et d'encre par tous ceux qui aspirent à convertir en pouvoir temporel le pouvoir spirituel qu'ils détiennent indûment. Elles leur donneront la vigueur intellectuelle nécessaire pour résister à l'attrait des miroirs aux alouettes que font briller les manipulateurs de l'opinion publique avant de se transformer en grands inquisiteurs sous les yeux de leurs victimes désarmées et consentantes. On respire en elles la présence d'une vertu cardinale : la force. » (extrait de la préface de Marcel De Corte). 
« On a fait croire pendant des décennies aux jeunes générations qu'elles n'avaient pas besoin de maîtres. Elles s'en sont données à foison, dans le grand marché de la prostitution spirituelle intellectuelle et morale, allant les chercher là où elles pouvaient les trouver, dans les auges et les égouts. Il est temps de rebrousser chemin, de respirer l'air libre de la vérité, d'entreprendre hardiment la reconquête de soi-même en retrouvant les fondements du vrai et en connaissant les pièges dressés sur notre route, ces balises de la modernité, en vue de servir le bien commun. Dans cet effort - car c'est un effort - Louis Jugnet reste un passeur de vérité » (extrait de la préface de Philippe Maxence).