La guerre des monnaies - La Chine et le nouvel ordre mondial
SONG (Hongbing)
23.00 €
Disponible sous peu
Avec La Guerre des Monnaies, l'image rebattue de la Chine comme pays totalitaire va en prendre un coup. Si un tel livre peut être publié et devenir un best-seller là-bas, c'est qu'une certaine liberté d'expression y règne malgré tout.
Son auteur, Song Hongbing, chercheur en économie, nous retrace la véritable histoire de la finance occidentale, du XVIlIème siècle à nos jours, de la Cité de Londres à Wall Street, en passant par la Fed, Francfort et la Suisse. En lisant ces pages, on découvre avec stupéfaction que, depuis trois siècles, l'histoire de l'Occident c'est l'histoire de la grande banque, et surtout l'histoire des guerres, des massacres, des crises économiques et des troubles sociaux qu'elle a provoqués volontairement pour faire avancer son agenda. C'est l'histoire du projet de "gouvernement mondial", administré par les banquiers cosmopolites, et dont la construction passe par la destruction des nations et des peuples souverains.
Dans cette guerre économique, qui est tout aussi bien une guerre de l'information, les pays non-alignés et les BRICS, dont la Chine fait partie, sont en train de s'armer et de se réarmer pour répondre à l'offensive des banksters mondialistes.
Cet essai publié pendant la crise de 2007-2008 fait partie de l'arsenal.
"Le boom économique chinois qui ébranle la planète ne va pas sans susciter une profonde angoisse au sein même des milieux d'affaires de Pékin. Pour preuve, le succès fracassant d'un bien étrange livre. Quand vous apprenez que : - le monde n'est pas tel que vous croyez ni tel que vous le voyez ; - la banque centrale américaine, c'est-à-dire la Federal Reserve Bank (Fed), a échappé au contrôle de son gouvernement pour devenir une marionnette aux mains de la finance internationale ; - des catastrophes, des crises, des meurtres, jusqu'à l'accession au pouvoir d'Adolf Hitler et la mort de six présidents américains résultent bel et bien d'un "complot" international ; - une guerre mondiale est en cours, qui a des monnaies pour armes et pour munitions, une guerre aussi meurtrière qu'elle est, à ce jour, invisible." Marianne, 17/02/2008.