L´esprit européen entre mémoires locales et volonté continentale
FELTIN-TRACOL (Georges)
25.00 €
Disponible en stock
Débat sur l'identité nationale en France pendant l'hiver 2009-2010, appels répétitifs à respecter la laïcité, enlisement institutionnel de l'Union européenne, rejet référendaire de la Constitution européenne en 2005, réveil des peuples sans Etat, domination stratégique pesante de l'Occident et de l'hyper-classe oligarchique mondialiste sur le "Vieux Monde", risques d'éclatement de la Belgique et de l'Italie, regain des régionalismes dans l'Hexagone, anticipation d'une "Grande Suisse", rôle asphyxiant de Paris et de sa région, prégnance de la géopolitique., notre continent arrive à un moment décisif de son histoire sans que ses peuples apathiques, déboussolés et amnésiques s'en aperçoivent vraiment.
Et si, en dépit de tous ces dangers, ces épreuves invitaient à retrouver notre esprit européen dans sa multiplicité déclinée en mémoires locales, régionales et nationales, souvent antagonistes et contradictoires, et en une volonté géopolitique continentale soucieuse d'agir (et de réagir) aux événements du monde ?
Produit plus que somme de nos peuples, de nos cultures, de nos identités, l'esprit européen se compose de formes variées et éclectiques à l'opposé d'une uniformité moderne et hyper-moderne. Cet éclectisme est une richesse, c'est aussi la meilleure façon de contenir et de riposter à la menace mondialiste américanocentrée, aux défis démographiques africain et musulman, aux périls de la finance transnationale et des banksters et à la rude concurrence des nouveaux pays industrialisés d'Asie et d'Amérique latine. Les Européens devraient se souvenir que l'union construite sur la force cumulée des identités fait la puissance.
Recueil de soixante-dix textes dont certains sont inédits, d'un avant-propos et d'une préface de Pierre Le Vigan, L'Esprit européen entre mémoires locales et volonté continentale participe au combat culturel d'aujourd'hui et de demain. Il en fournit les indispensables munitions.
Contre le projet dément de l'hyper-classe, de la Mégamachine occidentaliste mondiale et de son bras armé, le simulacre de l'U.E., la réappropriation de l'esprit européen dans sa complexité charnelle intrinsèque est nécessaire afin de redonner un sens à la spiritualité, à la légitimité, à la souveraineté, à l'identité, à la laïcité et à la puissance et de rétablir l'Europe sur des assises populaires et historiques grâce à ses mémoires locales et à sa volonté géopolitique. Allons donc à la découverte de cet esprit polymorphe !