La flèche de Caudebec et autres contes
LAVERGNE (Julie)
18.00 €
Disponible en stock
L'Abbé était seul et lisait un manuscrit. Les derniers rayons d'un jour d'automne illuminaient sa cellule et doraient son front pâle et sa couronne de cheveux blancs. On frappa timidement à la porte, et, sur l'ordre de l'Abbé, un religieux entra. C'était frère Simplicien, une feuille de parchemin roulée à la main.
- Posez ici votre dessin, mon fils, dit Dom Jehan, en écartant son livre.
Le frère avait apporté quatre cailloux. Il étendit la feuille, posa les cailloux aux quatre angles, et se recula d'un pas. L'Abbé considéra longuement le plan, la coupe, l'élévation de la flèche, tracés sur cette feuille. Puis, regardant en face le frère, il lui dit :
- Si je vous disais de brûler ce dessin, mon fils, que feriez-vous ?
- J'obéirais, mon Père.
- Pourtant, mon fils, c'est un chef-d'oeuvre. Rien de beau comme ce projet de flèche ! Vous devez l'aimer ?
- Oh ! oui, mon Père. Songez ! c'est la pensée de mon cher maître, retrouvée, complétée. C'est le couronnement de son oeuvre. Ce serait si beau !