Notre-Dame de La Salette et Sa messagère Mélanie Calvat
BOURGEOIS (Henry)
17.00 €
Disponible sous peu
Nous retrouvons maintenant Mélanie à la veille de l'apparition. Nous sommes le 18 septembre 1846. Mélanie n'a pas tout à fait 15 ans. Elle garde les vaches de ses maîtres dans la montagne et joue, seule, écrit-elle, à causer avec les petites fleurs du Bon Dieu. Survient Maximin qui garde, lui aussi, les bêtes de son maître. Il a 11 ans. On lui a suggéré d'aller du côté de Mélanie. Mais celle-ci préfère la solitude. Elle s'éloigne et le tient à l'écart, avant d'être prise de pitié et de consentir à lui parler et à faire connaissance. Le soir venu, ils rentrent ensemble chez leurs maîtres et prennent rendez-vous pour le lendemain.
Le 19, un samedi. Les deux bergers regagnent la montagne. Pour passer le temps, ils ramassent des pierres dont ils construisent un petit édifice, qu'ils décorent et qu'ils appellent un paradis. Puis, ayant déjeuné, ils font la sieste. A leur réveil, les vaches ont disparu. Les enfants vont à leur recherche. Et c'est à leur retour qu'ils aperçoivent une lumière très brillante. Et dans cette lumière, une très belle dame, assise sur leur paradis et qui pleurait, la tête dans ses mains. Puis, la dame se lève et dit aux deux bergers : "Avancez, mes enfants, n'ayez pas peur. Je suis ici pour vous annoncer une grande nouvelle."