Jean-Paul ANGELELLI (1934 - )  Jean-Paul ANGELELLI (1934 - )
Jean Paul Angelelli. Né à Alger en 1934. Etudes secondaires et supérieures sur place. Spécialité Histoire-Géographie. A l'université milite au Cercle Henri Quatre(Lycéens et Etudiants d'Action française) qui avec d'autres partipera aux combats patriotiques des années 50. Evoqués dans le livre "Algérie Française" de
Philippe Heduy (SPL.1980).
Après avoir enseigné, appelé en 1959. Versé dans l'ABC (Arme Blindée Cavalerie) affecté au 6éme Régiment de Spahis, (3ème escadron) Secteur de Bordj bou
Arreridj (Constantinois). D'abord secrétaire, il obtient, sur sa demande, de passer au Deuxième Bureau. Jusqu'à son départ de l'armée (début 62). Il y obtient la Valeur Militaire. ll a raconté son experience dans un livre "Une guerre au couteau". Publié par Picollec (2004) Livre difficile à trouver. Après l'armée, professeur à Tizi Ouzou. Quitte définitivement l'Algérie en juillet 62.
En France, certifié, il enseigne dans les lycées de Pithiviers(Loiret) et Beauvais (Oise).
En 1972 à Nanterre il obtient le titre de Docteur en Histoire pour sa thèse sur "L'Opinion Française et l'Algérie de 1930". Hors l'enseignement dont il défendit l'indépendance contre l'extrême gauche, il écrivit dans la presse nationale qui convenait à ses opinions personnelles. Tout en n'hésitant pas à rompre en cas de déviations. Ce qui fut les cas de la Nation Française de P.Boutang (hélas rallié à de Gaulle) et de l'actuel Rivarol à son avis compromis par ses outrances.
Il s'est senti plus à l'aise dans ses participations à la presse pied noire A savoir "Les Africains" organe du FNR (disparu) et surtout "Mémoire Vive" (CDHA) et
L'Algérianiste (revue des Cercles) qui l'un et l'autre portent haut les combats pour la Mémoire Rapatriée.