Appel de Louis XVI à la nation - 3 janvier 1793
LOUIS XVI, REMY (Louis-Hubert)
  • Date de parution: 2017-01-01
  • Editeur: ACRF
  • ISBN:9782377520008
  • Nb de pages: 384
  • Avis des lecteurs (1) :
    3
    Donnez votre avis
24.00 €
Disponible en stock
Initialement publié en 1792 sous le titre : "Appel à la nation pour Louis XVI, roi des François : contre une secte de conspirateurs, aux ordres d'Égalité & de Robespierre : en présence de la Convention nationale.

Cet Appel de Louis XVI n'est pas une simple plaidoirie d'avocat. C'est un écrit véritablement personnel, composé à la première personne : c'est le Roi qui parle. Si l'analyse & la mise en forme juridique en reviennent à Malesherbes & à Groubentall, les idées émises sont assurément celles de Louis XVI lui-même. Le Roi y expose le cours de son règne, depuis son accession au Trône jusqu'à son procès. Il y passe en revue tous les événements révolutionnaires et pré-révolutionnaires ; il présente son attitude, il légitime ses idées, il défend ses décisions. Cet Appel est une vaste fresque historique, où tous les événements sont mis en lumière, les personnages présentés sous des angles variés, et le cours de la révolution dessiné tant dans son ensemble que dans ses moindres détails. Cet Appel est véritablement l'oeuvre de Louis XVI, mise en forme par Malesherbes et rédigée par Groubentall. 

Présentation de cette édition par Louis-Hubert REMY :
Ce document dérange. Il dérange tout le monde. Quand il sortit de l'inconnu en 1837, il fut tout de suite enterré. En 1949, Maître Jacques Isorni reprit le dossier. Qui aurait été plus compétent que lui pour en comprendre et démontrer la véracité ?. 

Préface de Louis MADELIN 
Introduction de Maître JACQUES ISORNI 

Nous donnons aussi deux textes qui permettront au lecteur de mieux comprendre les enjeux et responsabilités.
Le premier est de Monseigneur Gaume. Deux France s'affrontent : la France chrétienne qui a dominé pendant 1300 ans et la France révolutionnaire qui n'aura de cesse de détruire la précédente. Le lecteur découvrira des réflexions d'une grande richesse.
Le second est de Maître Dominique Godbout, notaire canadien, aujourd'hui décédé. Dominique Godbout a bien compris la trahison des Bourbons. Les documents qu'il cite, vus de ce Canada si florissant et si chrétien, abandonné par la mère-patrie, l'obligent à faire un réquisitoire sans pitié.
Ensuite, M. Roch de Coligny, expert en manuscrits et autographes, qui a eu longtemps en main le manuscrit du document, nous a permis de citer ses diverses réflexions sur ce sujet. Qu'il en soit remercié. 

Enfin dans une POSTFACE, héritier de ceux que l'on appelle les "providentialistes", Louis-Hubert REMY essaie d'apporter une vision complémentaire sur ce grand Roi-Martyr.