La maçonnerie noire ou la vérité sur l´intégrisme
DUCAUD-BOURGET (Mgr François)
7.50 €
Disponible en stock
En 1951, la revue La France Catholique prit à partie Mgr Ducaud-Bourget dans un article intitulé « Ducaud-Bourget, Mgr Parente et le néo-intégrisme ». Quelques années plus tard, en 1954, ayant entendu parler du procès de béatification de Pie X, le valeureux prêtre se rendit à Rome pour s'informer « de cet intégrisme dont il était devenu un Néo ». De cet intégrisme, il avait été largement question dans l'enquête à propos du Sodalitium Pianum, mieux connu sous le nom de Sapinière et parfois même qualifiée de « maçonnerie noire » en raison de son caractère discret voire secret. Mgr Ducaud-Bourget nous livre ici les pièces d'un procès très intéressant.   

« Intégristes » : voici l'insulte que ces chrétiens ultra-modernes et libéraux du début du XXe siècle, condamnés par saint Pie X et dont les idées devaient malheureusement triompher au concile Vatican II, adressaient aux défenseurs de la doctrine catholique. Pensez donc ! Ces « intégristes » avaient l'audace de rendre compte au pape des agissements des libéraux et de les surveiller pour contrer leurs manœuvres d'infiltration des séminaires, des diocèses et des communautés religieuses. En lisant la description des actions du Sodalitium Pianum on se rend compte que nous devrions percevoir le terme « intégriste » non pas comme une insulte mais plutôt comme un certificat d'orthodoxie catholique, aujourd'hui plus que jamais !