Francisco Miranda - Le héros sacrifié
ANSELIN (Paul)
20.00 €
Disponible en stock
Miranda, le Libertador ! Né à Caracas en 1750, Miranda est, avec Bolivar, l'une des grandes figures de l'indépendance des colonies espagnoles d'Amérique du Sud.
Poursuivi par le pouvoir espagnol, il parcourt l'Europe de Londres à Constantinople, de Moscou à l'Italie puis à Paris. Cela le conduit des champs de bataille de la Guerre d'Indépendance des Etats-Unis à ceux de la Révolution française.
Général, il combat à Valmy, en Belgique et aux Pays-Bas.
Jeté en prison par la Convention, il échappe de peu à la guillotine et se réfugie à Londres.
Son objectif reste l'indépendance des colonies espagnoles.
Avec des moyens dérisoires, Miranda débarque au Venezuela : c'est l'échec ! Bolivar le convainc de participer à la création de la République du Venezuela. Nouvel échec, Miranda, livré aux Espagnols, meurt les fers aux pieds, en Espagne, le 14 juillet 1816.
Voici le parcours riche en aventure, en déboires, en succès, en tragédie, d'autant que, séducteur, Miranda fait la conquête de nombreuses femmes dont la Grande Catherine, impératrice de Russie.
Etayé par des documents tels le journal de Miranda en 30 volumes conservé aux archives de l'Unesco ou la Gazette d'un Parisien sous la Révolution de Nicolas Ruault, ce livre est un roman historique, l'auteur ayant imaginé des rencontres avec les principaux personnages de l'époque, voire certaines idylles.  

Paul Anselin : Responsable des étudiants gaullistes à Paris en 1950 pendant ses études de droit et d'histoire, saint-cyrien (guerre d'Algérie, 5 citations dans les parachutistes). Suite à l'abandon des harkis, il quitte l'armée et est intégré dans le corps préfectoral.
Maire de Ploërmel de 1977 à 2008 (il y fait ériger la fameuse statue du pape Jean-Paul II), vice-président du conseil régional de Bretagne. Simultanément, il appartient à onze cabinets ministériels dont l'Information, l'Industrie, les Entreprises, les Finances et les Affaires étrangères.
Conseil d'entreprises pendant cinq ans, proche collaborateur d'Yves Rocher, Paul Anselin est commandeur de la Légion d'Honneur.