Le droit de la messe romaine
DULAC (Abbé Raymond)
21.00 €
Disponible en stock
A partir du début de 1964, la liturgie latine entre dans une période de très forte mutation, à la suite de la Constitution Sacrosanctum Concilium, promulguée le 3 décembre 1963 par le concile Vatican II (1962-1965).
En 1967, se fonde le bimensuel Courrier de Rome, qui va contester cette réforme liturgique et bien d'autres bouleversements auxquels ce concile a ouvert les portes.
L'abbé Raymond Dulac est alors l'un des premiers animateurs et rédacteurs de ce périodique. D'une plume alerte et chatoyante, emplie d'allusions littéraires et historiques, avec une vigueur polémique remarquable, il va démonter un à un tous les prétendus arguments, historiques, théologiques, liturgiques, canoniques, pastoraux, qu'on apporte en faveur de ce formidable bouleversement.
L'abbé Dulac s'attache particulièrement, analyse minutieuse à l'appui, à démontrer que la messe en vigueur au moment du concile Vatican II, messe dite "de saint Pie V" (du nom de celui qui en publia en 1570 une version autorisée), n'a jamais été interdite, et ne pouvait l'être en aucun cas : une conclusion reconnue officiellement comme vraie, vingt ans après sa mort, par le Motu Proprio Summorum Pontificum.
L'abbé Dulac aborde, dans ce recueil des principales chroniques qu'il a publiées entre 1967 et 1972, bien d'autres points d'histoire liturgique et ecclésiastique, de droit canonique, de philosophie politique, de théologie, de littérature, qui éclairent d'un jour saisissant la situation actuelle de l'Eglise et de la société. 
L'abbé Raymond Dulac (1903-1987), ancien élève du Séminaire français de Rome, diplômé en philosophie, théologie, droit canonique et lettres, successivement curé, aumônier de lycée et avocat ecclésiastique, fut de 1967 à 1971 la principale "plume" du bimensuel Courrier de Rome.