Notice biographique sur M. Jacques-Louis Brière - Un prêtre chartrain sous la Révolution
ANONYME
13.00 €
Disponible en stock
Le père Jacques-Louis Brière, dont on peut (re)découvrir la tragique destinée dans ce livret modestement titré Notice biographique, jamais réédité depuis 1866, est cité dans les tomes des Martyrs de la foi pendant la Révolution française, le "monument" de l'abbé Guillon (1758-1842) paru en 1821.
En 1791, Jacques-Louis Brière avait refusé le serment schismatique. Après la loi de déportation, vivant comme un proscrit, il était resté "dans le pays", comme on disait alors, pour subvenir aux besoins spirituels des catholiques. Arrêté en 1794, il est traduit devant le tribunal criminel du département d'Eure-et-Loir siégeant à Chartres. Condamné à mort, il est décapité place de la Liberté (sic), à Chartres, le 5 fructidor an II (22 août 1794). Un mois après la chute de Robespierre.
Face à ses "juges", il ne lâcha rien. Ses derniers mots sur l'échafaud furent : "J'offre à Dieu le sacrifice de ma vie". Comme des milliers d'autres martyrs. Tombés en haine de la foi.