Les sept douleurs de Notre-Dame
DOMINICUS
9.00 €
Disponible en stock
« Toute la vie de Notre-Dame s'est passée en douleurs », a pu écrire le pape saint Pie X (Encyclique Ad Diem illum, du 2 février 1904). 

La piété chrétienne honore plus particulièrement sept douleurs de la Vierge Marie, qui correspondent à sept événements de la vie de Notre-Seigneur. Ces sept événements sont comme sept glaives qui ont blessé plus profondément le Cœur de Notre-Dame. 

Dans un article précédent, nous avons contemplé les douleurs des mystères joyeux : la prophétie du vieillard Siméon, la fuite en Égypte, et les trois jours où Jésus fut perdu (voir Le Sel de la terre 91, hiver 2014-2015, p. 118-142). 

Dans la présente étude, nous considérerons les douleurs du Vendredi saint. Elles nous font revivre la passion de Notre-Seigneur à travers les souffrances du Cœur de Marie, si tant est que « le Cœur de la bienheureuse Vierge a été comme un miroir très clair de la passion de son Fils », comme le dit saint Laurent Justinien (De Triumph. agone Christi, ch. 21). 

Cette contemplation produit dans les âmes un grand amour pour Notre-Dame, une grande haine pour le péché, un grand zèle pour la conversion des pécheurs.