Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Ce qui compte... ce sont les premiers 7 ans

Référence : 9233
5 avis
Date de parution : 25 mars 2016
EAN 13 : 9782851901941
Nb de pages : 56
7.50
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
En stock expédié demain
Voir la disponibilité en magasin

Description
Les découvertes des sciences humaines depuis un demi-siècle ont montré l'importance capitale des premières années dans le destin de l'homme. D'après certaines expériences, un enfant élevé sans contact avec l'homme dans les sept premières années de sa vie, ne pourra plus apprendre le langage. 

Dans une éducation normale, l'apprentissage de la conversation avec Dieu doit se faire en même temps que l'apprentissage de la conversation avec les hommes. La santé spirituelle, c'est-à-dire l'enracinement durable du sens de Dieu, vient dès la première enfance. Heureux l'enfant qui a une sainte mère !  

L'abbé Pierre Caillon est né le 14 août 1916 à Vimoutiers (Orne). Ordonné prêtre le 29 juin 1942, il poursuivit des études à l'Institut Catholique de Paris (la « Catho »), puis fut vicaire en paroisse, notamment à Alençon. Professeur pendant dix-sept ans au Grand Séminaire de Sées jusqu'à sa fermeture en 1963, il devint prédicateur itinérant, prêchant chaque semaine, le dimanche, dans une paroisse, sur l'importance des premières années dans le destin de l'homme. Apôtre de l'éducation de la foi chez les tout petits, il fut également un des trois grands spécialistes en France des apparitions de Fatima. Ses conférences ont fait l'objet d'édition en brochures (dont certaines sont actuellement épuisées). L'abbé Caillon a été rappelé à Dieu le 15 mai 2011 à Sées (dans l'Orne). 
(cette courte biographie a été établie à partir du site www.fatima.be où l'on trouvera une notice beaucoup plus détaillée).   



Du même auteur, dans la même série aux Éditions de Chiré : Un enfant de quatre ans est achevé d'imprimer. ( Pour voir la notice du livre cliquez ici )
TitreCe qui compte... ce sont les premiers 7 ans
Auteur CAILLON (Abbé Pierre)
ÉditeurCHIRE (EDITIONS DE)
Date de parution25 mars 2016
Nb de pages56
EAN 139782851901941
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)3
Largeur (en mm)148
Hauteur (en mm)210
Poids (en Kg)0.06
Biographie
Abbé Pierre CAILLON (1916-2011)
Abbé Pierre CAILLON (1916-2011) L'abbé Pierre Caillon est né le 14 août 1916 à Vimoutiers (Orne). Ordonné prêtre le 29 juin 1942, il poursuivit des études à l'Institut Catholique de Paris (la "Catho"), puis fut vicaire en paroisse, notamment à Alençon. Voir plus
Critique du libraire
Du même auteur, dans la même série aux Éditions de Chiré : Un enfant de 4 ans est achevé d'imprimer. ( Pour voir la notice du livre cliquez ici ) Comment faire tout simplement de son enfant un saint ! Édité en 1972 aux Editions Notre-Dame de la Trinité, cet opuscule était devenu introuvable et avec "Un enfant de 4 ans est achevé d'imprimer" ils nous étaient souvent demandés, et pour cause ! L'auteur, malgré son admiration pour Montessori, donne de judicieux conseils pour l'éducation de l'enfant et le développement de sa spiritualité.
Les avis clients
Enseignement vécu à la maison
5/5 Plaisir de Lire.
.----. Voici la suite de " Un enfant de quatre ans est achevé d'imprimer ". L'auteur revient au cours de cette conférence sur l'importance de l'enseignement vécu à la maison et reçu par les enfants. Il fait part de son expérience et fait l'apologie de l'école très tôt. Il faut bien comprendre qu'il vantait ce système non pas pour les enfants qui ont la chance d'avoir une maman disponible et prête à leur donner le meilleur, mais pour tous les enfants abandonnés, tels ceux que Maria Montessori recueillit à la fin du XIXe siècle. C'est bien le sens du proverbe roumain dont l'auteur a emprunté les premières phrases pour en faire son titre ! *** POUR QUI CE LIVRE ? Pour tous, à partir de 16 ans car il est important que nos jeunes en comprennent l'enjeu ! [ Numéro 177-178 , septembre-décembre 2016 de " Plaisir de Lire " ( 31 rue Godot de Mauroy - 75009 - Paris ) Vous pouvez demander un spécimen de cette revue de la part de " Chiré " ; c'est une revue trimestrielle de littérature et vie chrétienne ]
Notre avis
5/5 Introibo, n°175, janvier-mars 2017
« L'apprentissage de la conversation avec Dieu doit se faire en même temps que l'apprentissage de la conversation avec les hommes. » De nombreux enfants commencent l'étude du catéchisme sans avoir vu leurs parents prier... ou si peu... S'inspirant de la vie de Victor de l'Aveyron, jeune garçon retrouvé à 12 ans dans la nature, à l'état sauvage, et qui n'a jamais pu accéder au langage, bien qu'il ait été recueilli par un savant, l'abbé Caillon démontre qu'il y a une analogie entre l'acquisition du langage et le sens de la prière. Cette seconde brochure complète et confirme ce que cet apôtre de l'éducation exposait dans la première, « Un enfant de 4 ans est achevé d'imprimer », recensé dans le n°173 d'Introïbo. En bon éducateur, il répète en d'autres termes la « même leçon fondamentale », à savoir que les premières années de l'enfance sont essentielles dans l'éveil de la Foi. Parents et éducateurs se doivent donc de posséder l'une et l'autre de ces brochures pour mener à bien leur oeuvre éducatrice !
A signaler très volontiers
5/5 AFS n° 248 décembre 2016
Dans le numéro 247 de notre revue, nous avions présenté un premier "tome" de cette étude sur l’enfance et ses répercussions à l’âge adulte, en signalant aussi l’ouvrage ci-dessus. Le voici disponible et nous le signalons très volontiers à l’attention de nos jeunes parents. Parfois, des jeunes bien élevés ne se rendent pas compte des efforts de leur parents, en particulier dans leur enfance (avant l’âge de raison, un peu arbitraire). Une fois arrivés à l’état de futurs parents, ils n’ont pas la mémoire de ces jeunes années, même si leurs parents leur en ont parlé ou s’ils les ont vus à l’œuvre auprès de leur plus jeune fratrie. Voici donc un manuel à lire impérativement dans l’ordre, après le livre sur les premiers quatre ans. Naturellement ce livre s’adresse surtout aux parents chrétiens pour leur faire comprendre comment un enfant s’imprègne du christianisme avant d’aller au catéchisme, déjà par l’exemple des parents. Il en va de même pour une langue : l’enfant la parle avant d’apprendre la grammaire. Les découvertes récentes démontrent l’importance des premiers contacts avec l’extérieur, déjà lors de sa vie utérine. Ce qui pose des questions au sujet de la GPA ("gestation pour autrui"). Des exemples historiques viennent à l’appui de cette affirmation : si St Augustin a retrouvé la foi, c’est sûrement dû à l’éducation religieuse que lui avait donné sa mère et à ses prières et ses pleurs ! Si le Bienheureux Charles de Foucauld a retrouvé aussi la foi, cela peut être par sa confrontation avec les musulmans, imprégnés de leur religion au contraire des Français qu’il avait côtoyés pendant son adolescence. Mais il a dit que c’était surtout par les efforts de ses parents – sa mère surtout – prématurément morts alors qu’il avait six ans ! Heureux l’enfant qui a une sainte mère ! Les seules réserves que nous émettons portent sur l’admiration pour la méthode Montessori qui a une certaine écoute dans les milieux catholiques.
Merci
5/5 Bonne-maman
Mêmes remerciements que pour "un enfant de 4ans..." Enfin ré-édités, ces deux petits opuscules du Père Caillon vont pouvoir éclairer les jeunes parents d'aujourd'hui, comme ceux d'hier qui avaient eu la chance de les connaître.
ce qui compte ...ce sont les premiers 7 ans
5/5 Brigitte
Ce petit fascicule est merveilleux et combien vrai,si des parents pouvaientt en prendre connaissance quelle richesse cela leur apporterai.