Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Un enfant de 4 ans est achevé d´imprimer

Référence : 9052
6 avis
Date de parution : 15 mars 2016
EAN 13 : 9782851901934
Nb de pages : 52
7.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
En stock expédié demain
Voir la disponibilité en magasin

Description
L'enfant à qui l'on apprend de bonne heure les gestes et les mots de la prière ne souffre aucune atteinte dans sa future liberté d'homme ; on ne plaque pas sur lui un vernis, on ne le lie pas d'invisibles chaînes. On nourrit son âme, on lui fait respirer un air chrétien. Il est à l'abri des préjugés, des méprises, des durcissements. Les crises, les révoltes ne lui seront peut-être pas épargnées. Il faut muer pour grandir, pour atteindre à la religion personnelle, pour se « convertir ».  

Cette brochure est un cadeau qui peut être fait à la maman, dans les quelques jours qui suivent la naissance de son bébé, ou dans les quelques semaines qui précèdent.   

L'abbé Pierre Caillon est né le 14 août 1916 à Vimoutiers (Orne). Ordonné prêtre le 29 juin 1942, il poursuivit des études à l'Institut Catholique de Paris (la « Catho »), puis fut vicaire en paroisse, notamment à Alençon. Professeur pendant dix-sept ans au Grand Séminaire de Sées jusqu'à sa fermeture en 1963, il devint prédicateur itinérant, prêchant chaque semaine, le dimanche, dans une paroisse, sur l'importance des premières années dans le destin de l'homme. Apôtre de l'éducation de la foi chez les tout petits, il fut également un des trois grands spécialistes en France des apparitions de Fatima. Ses conférences ont fait l'objet d'édition en brochures (dont certaines sont actuellement épuisées). L'abbé Caillon a été rappelé à Dieu le 15 mai 2011 à Sées (dans l'Orne). 
(cette courte biographie a été établie à partir du site www.fatima.be où l'on trouvera une notice beaucoup plus détaillée). 

Du même auteur, dans la même série aux Éditions de Chiré : Ce qui compte, ce sont les premiers sept ans. ( Pour voir la notice du livre cliquez ici )
TitreUn enfant de 4 ans est achevé d´imprimer
Auteur CAILLON (Abbé Pierre)
ÉditeurCHIRE (EDITIONS DE)
Date de parution15 mars 2016
Nb de pages52
EAN 139782851901934
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)3
Largeur (en mm)148
Hauteur (en mm)210
Poids (en Kg)0.07
Biographie
Abbé Pierre CAILLON (1916-2011)
Abbé Pierre CAILLON (1916-2011) L'abbé Pierre Caillon est né le 14 août 1916 à Vimoutiers (Orne). Ordonné prêtre le 29 juin 1942, il poursuivit des études à l'Institut Catholique de Paris (la "Catho"), puis fut vicaire en paroisse, notamment à Alençon. Voir plus
Critique du libraire
Cette brochure est un cadeau qui peut être fait à la maman, dans les quelques jours qui suivent la naissance de son bébé, ou dans les quelques semaines qui précèdent. L'importance des toutes premières années dans le développement de l'enfant. Édité en 1968 par les Editions Notre-Dame de la Trinité, cet opuscule était devenu introuvable et avec "Ce qui compte ce sont les premiers sept ans" ils nous étaient souvent demandés, et pour cause ! L'auteur, malgré son admiration pour Montessori, donne de judicieux conseils pour l'éducation de l'enfant et le développement de sa spiritualité.
Les avis clients
Instructif
5/5 La petite lanterne, n°184, février 2017
.----. Ce livret est consacré à un saint homme patron des éducateurs qu'est Don Bosco, qui revient non sur la fessée, désormais interdite législativement en France depuis le mois de décembre, mais sur la nécessité de répression pour éduquer. Punir ! « Grave problème, responsabilité délicate entre toutes ! Comment s'y prendre pour infliger un châtiment ? Quel moment ? Quel ton ? Quel dosage adopter ? Et dans ce contexte il ne faut se fier ni aux brutaux, aux sectaires, ni aux mous ou aux lâchetés... dit en substance l'auteur, Augustin Auffray (1881-1955) ancien des patronages salésiens (ordre de Don Bosco). Prêtre à Turin en 1904. Il fut l'un des plus grands écrivains de la congrégation salésienne. L'un des principes de St Jean Bosco dans l'éducation « un supérieur doit être père, médecin, juge, mais toujours prêt à supporter et à oublier... » une pédagogie de père, de saint, mais peut-être qu'elle peut ouvrir des perspectives à chacun d'entre nous qui sommes tous éducateurs.
Indispensable aux jeunes parents
5/5 AFS, n°247, octobre 2016
.----. Les Éditions de Chiré viennent de rééditer ce livre de 1968 indispensable aux jeunes parents pour leur montrer l'extrême importance de la première éducation. Cela ne veut pas dire qu'il s'agit de se tourner les pouces ou de démissionner après. On pourrait d'ailleurs ajouter que l'impression commence dès la grossesse, ce qui pose des problèmes quand des adultes font appel à la GPA où ils ne maîtrisent ni les émotions, ni les paroles, ni la nourriture, ni les actes de la "travailleuse gestationnelle" par procuration. Naturellement, l'auteur, prêtre, né en 1916 et ordonné en 1942, oriente son exposé autour de l'éducation chrétienne. Il est aussi spécialiste des apparitions de Fatima. Ce manuel ne prétend pas donner les recettes infaillibles pour que son enfant soit le modèle des modèles, mais explique comment l'enfant, dès sa naissance, enregistre des "signes" auxquels peut-être les parents ne font pas attention. Il montre ainsi comment l'éducation chrétienne commence dès le berceau, avec la critique (positive ou négative) de conceptions telles que celles de Freud ou de Mme Montessori. Il en ressort d'ailleurs qu'il ne cache pas son admiration pour cette dernière éducatrice, sur laquelle on pourrait émettre des réserves. Mais il donne des exemples pour apprendre à l'enfant, avant qu'il ne sache lire, des notions de latin (plus facile apparemment dans une éducation catholique), de chimie (la classification de Mendeleïev pour un enfant de huit ans !), d'histoire. Naturellement, l'auteur consacre une dernière partie de son livre à l'éducation religieuse «pour notre temps », temps d' irréligion. Tout le monde ne s'appelle pas Louis et Zélie Martin, mais chacun a des dons différents et doit faire selon ses moyens. Le reste, si on peut dire, appartient à Dieu dans l'éternité. <p align="right">JdS <a href= http://afs.viabloga.com/ target=_blank>afs.viabloga.com</a>/
Un livre indispensable
5/5 AFS Octobre 2016 n° 247
.----. Les Éditions de Chiré viennent de rééditer ce livre de 1968 indispensable aux jeunes parents pour leur montrer l’extrême importance de la première éducation . Cela ne veut pas dire qu’il s’agit de se tourner les pouces ou de démissionner après . On pourrait d’ailleurs ajouter que "l’impression" commence dès la grossesse, ce qui pose des problèmes quand des adultes font appel à la GPA où ils ne maîtrisent ni les émotions, ni les paroles, ni la nourriture, ni les actes de la "travailleuse gestationnelle" par procuration. Naturellement, l’auteur, prêtre, né en 1916 et ordonné en 1942, oriente son exposé autour de l’éducation chrétienne. Il est aussi spécialiste des apparitions de Fatima. Ce manuel ne prétend pas donner les recettes infaillibles pour que son enfant soit le modèle des modèles, mais explique comment l’enfant, dès sa naissance, enregistre des "signes" auxquels peut-être les parents ne font pas attention. Il montre ainsi comment l’éducation chrétienne commence dès le berceau, avec la critique (positive ou négative) de conceptions telles que celles de Freud ou de Mme Montessori. Il en ressort d’ailleurs qu’il ne cache pas son admiration pour cette dernière éducatrice, sur laquelle on pourrait émettre des réserves. Mais il donne des exemples pour apprendre à l’enfant, avant qu’il ne sache lire, des notions de latin (plus facile apparemment dans une éducation catholique), de chimie (la classification de Mendeleïev pour un enfant de huit ans !), d’histoire. Naturellement, l’auteur consacre une dernière partie de son livre à l’éducation religieuse « pour notre temps », temps d’irréligion. Tout le monde ne s’appelle pas Louis et Zélie Martin, mais chacun a des dons différents et doit faire selon ses moyens. Le reste, si on peut dire, appartient à Dieu dans l’éternité. <p align="right">AFS N° 247 Octobre 2016 <a href= http://afs.viabloga.com/accueil.shtml target=_blank>afs.viabloga.com/accueil.shtml</a>/
Il faut éduquer dès la naissance !
5/5 Plaisir de Lire .
.----. Titre surprenant ! L’auteur s’appuie sur l’idée de Mme Montessori : dès l’âge le plus tendre, l’enfant enregistre ce qui se passe autour de lui. Il faut donc porter une très grande attention à ce qu’on lui fait entendre, voir, et à l’exemple qui l’entoure, et ce dès ses premiers instants. Mme Montessori, s’étant occupée d’enfants de quartiers défavorisés, préconisait même de les mettre très jeunes à l’école pour les protéger… Ce n’est pas la leçon que veut donner l’auteur ici qui veut plutôt (d’où le titre) tirer la sonnette d’alarme en montrant aux parents que c’est bien dès la naissance (et même avant) qu’il faut éduquer un enfant. Pour qui ce livre ? À partir de la classe de terminale et adultes, parents et éducateurs. [ Publié dans le numéro 176 - juin 2016 de " Plaisir de Lire "( 57 route Nationale - 80160 - Flers-sur-Noye ) Vous pouvez demander un spécimen de cette revue de conseils de lectures pour les plus jeunes et cela en précisant de la part de " Chiré " ]
Merci !
5/5 Bonne-maman
Oui, merci d'avoir pensé à rééditer ces 2 petits opuscules du Père Caillon qui étaient épuisés depuis longtemps !...
un enfant de 4 ans est achevé d'imprimé
3/5 Brigitte
Voir, également du même auteur ce livre merveilleux qui pourrait faire découvrir aux jeunes parents l'importance et la responsabilité qu'ils ont vis a vis de leurs enfants. Tout est Grâce.