Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

En raison des vacances, nous serons en effectif réduit jusqu'au 18 août, et serons fermés du 27 juillet au 4 août.

Que Dieu sauve la France !

Référence : 75700
2 avis
Date de parution : 1 mai 2013
EAN 13 : 9782366110005
Nb de pages : 420
29.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié à partir du 22 juillet
Voir la disponibilité en magasin

Description
Roger Holeindre est né en Corse en 1929 dans une famille paysanne et ouvrière. Il passe une partie de sa jeunesse à Paris et en banlieue. Durant la guerre 39/45, il est pensionnaire à la Pension Clerbois à Rosny-sous-Bois. Il est alors membre d'une troupe scoute clandestine et effectue de nombreuses missions de nuit pour la résistance.  
À la libération, quittant la pension sans autorisation, il enlève, seul, deux mitrailleuses jumelées aux Allemands à la gare de triage de Noisy-le -Sec, devenant ainsi un des plus jeunes résistants de France.  
À 17 ans, falsifiant ses papiers, il s'engage dans la Marine et part volontaire pour l'Indochine où il sert à la 1ère division Navale d'Assaut.
De retour en France, il se rengage aux Commandos Parachutistes Coloniaux et participe à tous les gros combats du Tonkin où il est blessé. Rapatrié en métropole après un très court repos, il se porte volontaire pour sauter à Dien Bien Phu et part avec un détachement, transporté par des avions gros porteurs américains. C'est avec une grande tristesse qu'il arrive en Indochine la nuit de la chute du camp retranché. Avec un des tous derniers bataillons parachutistes d'Indochine, il participe aux derniers et terribles combats sur les hauts plateaux où le GM100 est anéanti.
Puis, c'est l'Algérie, où il se fait remarquer au Commando du 8ème régiment Para en effectuant des dizaines de fois des opérations en tenue rebelle dans les Aurès Nemencha, et jusqu'en Tunisie... avec seulement quatre ou cinq hommes. Grièvement blessé dans un combat au corps à corps et hospitalisé à Philippeville, il réalise alors que l'armée française va gagner la guerre militairement, mais que De Gaulle la lui fera perdre politiquement.
La mort dans l'âme, il quitte l'Armée et s'installe à Tébessa, crée un emploi mais s'occupe surtout de la jeunesse de cette région. Il anime une troupe scoute de 150 jeunes et une maison des jeunes en comptant 300. Son recrutement au prorata de la population, compte 1% de petits chrétiens, 1% de petits juifs, et 98% de petits musulmans. Fait exceptionnel, il est cité pour son action envers la jeunesse musulmane.
Les événements prenant malheureusement la tournure qu'il avait envisagée, il prend le maquis, pour garder l'Algérie et le Sahara à la France. Arrêté, emprisonné à la prison de Bône, il organise une évasion rocambolesque et s'enfuit avec tous les détenus "Algérie française". Il forme alors le deuxième maquis Bonaparte. Encerclé par deux régiments révoltés et tombés aux mains de l'Organisation Communiste du Contingent (qui ont arrêté leurs officiers), il se refuse à faire tirer sur des individus qui n'ont pour seul slogan que le hurlement "La quille !...La quille !...". Il n'accepte de se rendre qu'au Général Ducourneau, qu'il a connu en Indochine. Il est lourdement condamné. Dès sa libération, il reprend le combat politique qu'il continue aujourd'hui, pour que la France reste la France, contre l'immigration invasion,... le danger islamiste,...pour la réconciliation nationale, afin que la fille aînée de l'Église reste une terre chrétienne.
TitreQue Dieu sauve la France !
Auteur HOLEINDRE (Roger)
ÉditeurHELIGOLAND (EDITIONS)
Date de parution1 mai 2013
Nb de pages420
EAN 139782366110005
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)23
Largeur (en mm)160
Hauteur (en mm)240
Poids (en Kg)0.63
Biographie
Roger HOLEINDRE (1929-2020)
Roger HOLEINDRE (1929-2020) est né le 21 mars 1929 à Corrano (Corse). A l'âge de 15 ans, en août 1944 il enlève deux mitrailleuses jumelées aux Allemands et devient ainsi un des plus jeunes résistants de France. A 16 ans et demi, en trichant sur son âge, il s'engage aux Fusiliers marins. De 1947 à 1957, il effectue trois séjours en Indochine (dans la première Division Navale d'Assaut, puis dans la première Demi-Brigade de commandos Parachutistes Coloniaux). Voir plus
Les avis clients
Les USA doivent vénérer la France… pas l’inverse !
5/5 Bibliothèque de combat .
.----. C'est vrai la France a perdu de sa puissance et de sa splendeur et, à deux reprises, les Américains sont venus à son secours… sacrifiant leurs enfants… Mais il faudrait que nos enfants à nous, et surtout ceux des banlieues… aveuglés par le mirage américain, sachent que ce pays n’existe que grâce à la France et au roi louis XVI qui, quand la population de ce qui n’étaient alors que des colonies anglaises, voulut s’émanciper et entra en lutte contre le royaume britannique, c’est en France que les « insurgents » vinrent demander de l’aide. Ce furent en premier des Français qui, à titre privé, les aidèrent… Le marquis de La Fayette mit sa fortune et sa personne au service de la cause. Il partit se battre à ses frais… ainsi que nombre de ses amis de la noblesse française. Puis, il revint en France et supplia le roi Louis XVI d’aider ses nouveaux amis. Le roi commença par le mettre aux arrêts, pour être parti se battre pour une nation essayant de naître, et ce sans autorisation royale. Puis, la couronne de France décida d’envoyer sur place une mission de reconnaissance devant rédiger pour le roi un état complet de la situation aux Amériques. Quelques mois plus tard, au fait du sujet, et pas mécontent de nuire aux Anglais, la royauté française aida puissamment les rebelles américains. Il leur fut fourni : Deux millions de livres tournois. Des milliers de très bons fusils. Des navires chargés de munitions. Des centaines de canons. Des milliers de sabres. Des milliers de chevaux. Un véritable pactole pour l’époque ! Fin 1777, un corps expéditionnaire partit sous pavillon royal… Des dizaines de bateaux de guerre… chargés de 6 000 hommes… Le tout sous les ordres du Général Rochambeau, qui termina Maréchal. Après une première victoire à Saratoga, ce fut en 1780 la bataille de Yorktown… une colossale victoire qui mit l’armée anglaise à genoux… à terre… pendant que l’escadre française taillait en pièces la flotte de Sa Majesté britannique ! Cent mille français ont ainsi combattu aux côtés des insurgés et permis la naissance des Etats-Unis d’Amérique. Nos armées comptèrent 5 000 morts et 22 000 blessés… mais le royaume de France s’était ruiné ! La formidable aventure américaine avait coûté à la France deux mille millions de livres. Les caisses étaient vides…En visite à Versailles, pour déposer ses lettres de créance, car il était nommé Ambassadeur des Etats-Unis en France, le Général George Washington déclara : « Sans La Fayette et sans la France, l’Amérique n’existerait pas. » On connaît le malheureux sort qui fut réservé au roi Louis XVI. Par la suite, on apprit que Washington avait déclaré à La Fayette : « Si le roi de France le désire, la langue française sera désormais la langue officielle de mon pays. » Les graves événements que nous connaissons ne permirent pas que cette proposition incroyable devint réalité… et que le monde parla français ! [ Roger Holeindre – Que Dieu sauve la France ! (2013) ]
Un livre sans concession au politiquement correct
5/5 Le Cri du Chouan Août 2013
Roger Holeindre n'en est pas à son premier livre. Celui-ci ne sera peut-être pas le dernier, mais en tous les cas il restera, dans les annales de sa vie de combat, un livre d'histoire vraie de la France, un livre sans concession au "politiquement correct". On pourrait à juste titre se demander pourquoi il a voulu faire appel à un prêtre catholique pour en élaborer la préface. Le titre en évoque la raison, mais aussi une certaine amitié, un lien de pensée qui va au-delà de notre "fraternité" commune parachutiste, une connivence, et surtout une conviction chez notre auteur que la France née sur les fonts-baptismaux ne s'en sortira que dans la fidélité aux promesses de son baptême. Merci donc chaleureusement à Roger Holeindre de cet honneur qu'il fait au sacerdoce catholique si proche, dans son combat du soldat chrétien. Roger Holeindre pousse dans ce livre un cri de colère contre les mensonges de l'histoire, c'est le cri d'un soldat et d'un chrétien qui en témoin honnête peut et doit parler. Son livre est avant tout une démystification du mensonge institutionnalisé quant à notre histoire nationale. A 84 ans, Roger Holeindre regarde sa vie, se remémore ses combats, pense à tous ses amis qui ont payé de leur vie la fidélité à la France, rappelle les beaux jours enthousiastes du scoutisme et plus tard de la formation de ses cadets, ses combats en Indochine, puis en Algérie, puis à l'Assemblée nationale. Est-ce le testament de Roger Holeindre qui sourd dans ce "Que Dieu sauve la France !", même si un constat amer se dégage du livre vers la fin, car partout il a connu la trahison, le plus souvent de ses compatriotes ? Mais aujourd'hui c'est "la rage au ventre" qu'il écrit, en homme de combat, mais aussi en homme fidèle à la Vérité, car il n'y en a qu'une : rendre au Christ Jésus une rentrée royale, c'est là tout le sens du titre que Roger Holeindre a voulu donner à son livre, comme un cri d'espérance dans la guerre. Un "coup de gueule" comme il sait en donner, une dernière prière avant l'apocalypse. <p align="right">Le Cri du Chouan <a href= http://france-royaliste.blogspot.fr/ target=_blank>france-royaliste.blogspot.fr</a>